Modèle A









FIEFS


FIEFS QUI RELEVAIENT DE NOTRE SEIGNEURIE.

Sotrud, à Bailleul, comprenait, parmi manoir, granges, bois, chaingles, courtils, le tout entouré de fosses, prés et pâture; un vinage sur les chariots et les bêtes, des rentes en blé, avoine, cire, pain, oies, vin et argent.

La ferme de Sotrud est remarquable quant au corps de logis, par des murailles d'une grande épaisseur, par des fossés profonds qui l'entourent et par un bois, au Nord du corps de logis.

Le fief de Dossemez à Bailleul était un fief de cinq boniers, gisant à la couture de Roquehaye, tenant aux terres de l'église paroissiale et à celles de la chapelle St Pierre de Tournai.

Il appartint au XVe et au XVIe siècle, à la maison des d'Ollehain seigneurs d'Estaimbourg, de la Beuvrière, de Sotrud, etc..., et passa au siècle suivant aux de la Broye.

Gilbert de la Broye, écuyer, seigneur d'Estaimbourg, de Gondrecourt du Has, ... était propriétaire de ce fief. En 1728, La Hamaide appartenait à demoiselle Jeanne-marie de la Broye dame d'Estaimbourg.

On doit mentionner le fief, terre, justice et seigneurie d'Auberbus, gisant d'Estaimbourg, Néchin, Bailleul et Pecq, et appartenant à dévotes et religieuses personnes Messeigneurs prieur et couvent des Chartreux. Les religieux avaient un grand renom d'hospitalité.

Ce fief était terre du Roi, de sa cour de Maire du Tournaisis. -Hoverlant raconte que les Pères Chartreux, de Chercq-lez-Tournai, possédaient la ferme d'Auberbus, avec un moulin et environ 30 boniers de terre situées vers le village de Leers.


                        

            

Cette ferme est probablement la plus ancienne de la commune. Sur le pignon de la grange on remarque le millésime 1753; cependant, on est certain que le corps de logis est antérieur à cette date. Il existait déjà en 1376 (lettre de donation de la seigneurie par Jean de Werchin, en 1376).

  

L'Abbaye de St Pierre de Gand possédaient aussi à Estaimbourg quelques droits de Seigneurie. Le 12/04/1576, elle donnait en bail à Michel de Guelenaere et consorts "tous les droits de gerbe, de redevances du dixième denier et autres due son aumônerie possédaient dans la paroisses de Steenbosch. (Estaimbourg).

La Franche Taverne est une terre franche Flandre, située dans le village d'Estaimbourg en Tournaisis.

Louis XIV, par édit donné à Fontainebleau au mois d'octobre 1686, en attribua la juridiction au bailliage royal du Tournaisis.

Ce fief comprenait, d'après Hoverlant, 14 bonniers 1131 verges environ, ainsi que tous les chemins du village. Ils furent cédés à l'Autriche et réunis au Tournaisis, par les articles 2,3,4 et 6 du Traité des limites, du 16 mai 1769.

La BEUVRIERE, à Bailleul, était un fief tenu du duc de Bourgogne. Ce fief comprenait un manoir avec pré, bois, eaux, chaingles, jardins, chemins et rejets. Le tout décrit dans le rapport fait au duc de Bourgogne, le 15/11/1389, par Baudouin d'Auberchicourt.

La cense ou ferme de la Beuvrière est un  des établissements agricoles les plus importants du canton de Templeuve. Cette ferme se distingua par une grosse tour.


Le moulin à vent de la Beuvrière, appelé moulin de l'hirondelle, fut vendu avec les terres voisines, le 13/11/1684.

Nous devons également mentionner les Francs-Alleux tenus du Roi, ceux d'Estaimbourg comprenaient 7 boniers 5 cents de terres labourables disséminées dans le territoire de la paroisse.