Modèle A

Un peu d'HISTOIRE

NOTRE VILLAGE "ESTAIMBOURG"


 


L'origine de la commune d'ESTAIMBOURG nous est presque inconnue, il est très probable que notre village ne fut pas habité avant le VIII ème siècle.


La description que l'ont peut se faire à cette époque est assez simple: une vaste nappe d'eau à l'ouest, à l'est on trouve une plaine argileuse, légèrement surélevée, couverte de hautes broussailles, le reste du territoire est boisé.


Nous savons tous que les premiers habitants de notre région furent des germains (les Nerviens);C'était les premiers BELGES.


D'autre part on sait que cinquante ans avant J-C les troupes romaines étaient présentes sur notre territoire; notre localité est d'ailleurs traversée par une chaussée romaine (Tournai à Wervicq. Dés lors, notre localité se métamorphosa, nos pères apprirent à travailler la terre et à construire des habitations. Les premiers espaces défrichés furent dans la direction du nord-est (hameau de la place).


Enfin, il est certain que les peuples "barbares", après avoir ravagé la Germanie, passèrent le Rhin et envahirent notre pays et plus particulièrement la région de Tournai. C'est ainsi que quelques familles s'installèrent chez nous.


Notre commune serait d'origine teutonne, Estaimbourg représente "steenburg" :"steen" qui signifie: pierre-chaussée et "burg" qui signifie: bourg.


La commune d'Estaimbourg est située dans la province du Hainaut;son altitude est de 18m 31 au seuil de l'église. Notre localité est traversée par deux axes: l'un, la route de Pecq à Lannoy et l'autre, la route d'Estaimpuis. Estaimbourg, comme toutes les communes de notre pays, passa par divers régimes qui ont gouverné la France et les Pays-Bas. On ne saurait écrire l'histoire sans faire une place à la féodalité, le Tournaisis fut le berceau des rois Francs, Estaimbourg fut surtout connu par le château et ses censes qui se trouvaient sur son territoire.


En 1302,Messire d'Auberchicourt fut le premier seigneur, propriétaire du château féodal. Notre commune compta beaucoup de seigneurs, dont un des plus célèbres fut: Guilbert de la Broye (16ème siècle, il fut inhumé dans l'église de notre paroisse. En 1801 naquit Charles de Bourgogne, fils de Philippe de Bourgogne, ancien chevalier du roi Louis XVI.


L'église actuelle, de style semi-classique, fut rebâtie en 1784,Elle est dédiée à St-Denis et St-ghislain .Ce qui la rend intèrressante, c'est le fait qu'elle contient un tombeau, celui de Sire Gilbert de la Broye, ainsi que la lame funéraire d'un autre seigneur local, le chevalier Philippe de d'Ollehain et également quelques pierres tombales incrustées.


Notre commune compte quelques belles chapelles que l'ont peut admirer au détour des chemins: le "Calvaire Poullet", érigé en 1829, elle est située sur la route de Pecq, prés du château du Biez. La chapelle "Houfflain", érigée en 1735 prés de l'école des garçons, au grand trieu. La chapelle "Rousseau", construite rue des Aulnes en 1883. Enfin quantité d'autres chapelles sont encastrées dans les murailles de certaines habitations.


L e château primitif fut construit au XIIème siècle, il était entouré de solides remparts additionnés de tours d'angles. Il fut de nombreuses fois démoli; en 1340 par les Anglais, en 1478 par les Français, au XIXème siècle les injures du temps l'ébranlèrent définitivement. C'est en 1854 que Charles de Bourgogne reconstruisit un autre château de style gothique et d'aspect tout à fait grandiose. Sur la grille d'entrée, on peut admirer les armoiries des seigneurs de Bourgogne.


L'agriculture prit naissance à l'époque de la formation du village, primitivement, le sol d'Estaimbourg était exploité par plusieurs grandes fermes. Plus tard le sol fut morcelé. A présent on y cultive le blé, la betterave, la pomme de terre, le maïs pour l'élevage. On trouvait également quelques moulins à vent (le moulin "banal" 1389).La terre argileuse servit à la confection de briques, beaucoup d'ouvriers Français passèrent la frontière pour venir travailler dans nos briqueteries. On pouvait également travailler dans de nombreuses brasseries. Pour pouvoir s'éclairer dans les chaumières, presque chaque commune avait sa fabrique de chandelles. La moutarde d'Estaimbourg était autrefois très appréciée des Tournaisiens. Mais la principale activité dans notre village était et est encore le travail du cuir, on trouvait trois tanneries qui fournissaient du travail à toute la commune: la tannerie Poullet, la tannerie Barenne et la tannerie Masure qui est toujours en activité.


Le bâtiment que vous occupez était autrefois une ferme habitée par des soeurs. On peut encore y remarquer le style ancien et également le carrelage de la salle qui rappelle une chapelle.


Les locaux actuels sont gérés par un comité, celui-ci a à coeur la rénovation de l'immeuble qui comprend: la bibliothèque St-Ghislain, la consultation des nourrissons, l'association "les vieux amis" et une salle pour banquets et festivités en tous genre.


Le tout est repris sous le nom de "la maison des oeuvres".